Les bonnes pratiques et habitudes de l’impression 3D

par

Introduction

J’entends souvent des imprimeurs débutants me dire qu’ils n’ont “pas le temps pour régler” leur imprimante 3D. Qu’ils souhaitent “pouvoir imprimer parfaitement, et tout de suite, sur le long terme“. Souvent, c’est la peur de “mettre les mains dans le cambouis” qui les poussent à ne rien faire.

Or, pour bien imprimer en 3D, pas besoin d’avoir la fibre technique. De simples bonnes pratiques et de simples habitudes rapides à adopter font de n’importe qui un imprimeur 3D professionnel.

En effet, pour atteindre les 100% d’impression 3D réussie sur le LONG TERME, tout est une question de bonnes pratiques et de bonnes habitudes à mettre en place.

Impression 3D d'une pièce rigide

Les bonnes pratiques de l’Imprimeur 3D Pro

Tête d'impression Anet A8
Température du plateau d'impression en 12V

Contrôle de température d’un plateau en 12V

Ce qui est pratique, c’est que la grande majorité de ces bonnes pratiques ne sont à mettre en place qu’une seule fois sur son imprimante 3D :

  1. Les bonnes pratiques de montage (sur les imprimantes en kit)
    • Parallélisme
    • Serrage
    • Réglage des jeux de guidage
  2. Calibration mécanique (30 min)
    • Ajustements de la tête d’impression
    • Réglage du positionnement plateau
    • Parallélisme final de l’imprimante
    • Tension des courroies
  3. Calibration électronique (30-45 min)
    • Calibration des offsets électroniques (X,Y, Z-Offsets)
    • Optimisation de la chauffe de la buse
    • Optimisation de la chauffe du plateau chauffant
    • Optimisation des courants moteurs
    • Réglage des accélérations par défaut
    • Réglage des saccades par défaut
    • Réglage des limitations firmwares
  4. Réglage de son slicer 3D (30min)
    • Profil d’impression par défaut optimisé pour l’imprimante 3D
    • Start-GCode et End Gcode optimisés (purges et auto-calibrations)
    • Activation de la compensation de niveau en cas de capteur en Z

Une fois ces étapes effectuées, vous êtes à même de pouvoir réaliser vos premières impressions en PLA et en PETG sans trop de problèmes.

Les bonnes habitudes de l’Imprimeur 3D Pro

Ensuite, ce n’est qu’une question de bonnes habitudes à prendre au quotidien pour garantir 100% de réussite, même sur les imprimantes 3D les plus accessibles sur le marché.

Habitudes à prendre pour chaque impression

  • Les bonnes pratiques d’utilisation de son imprimante 3D (5 min)
    • Vérification des paramètres du Slicer en adéquation avec la pièce et le matériau
    • Prévisualisation de l’impression 3D
    • Nettoyage du plateau au démarrage de chaque impression
  • La maîtrise de l’ajustement de sa première couche (2 min)
    • Vérification et ajustement de la première couche au matériau imprimé (usage du microstepping selon le besoin)

Entretien à réaliser tous les 3-6 mois

  • L’entretien (10-30 min)
    • Graissage des axes
    • Lubrification des roulements
    • Nettoyage de la tête d’impression
    • Nettoyage du bloc de chauffe
    • Dépoussiérage de l’imprimante

Maintenance à effectuer selon le besoin

  • La maintenance (10-30 min)
    • Buse d’impression à vérifier ou à changer
    • Surface d’impression à vérifier ou à changer
    • Éléments de guidage, tension de courroie
    • Système d’extrusion
    • Matrice de correction de planéité

Une fois ces habitudes acquises, vous pourrez imprimer en 3D les matériaux les plus courants (PLA, PETG et certains filaments ABS) sans problèmes ET sur le LONG TERME.

Avec une imprimante 3D correctement montée, réglée et calibrée et un bon profil d’impression 3D sur son slicer, les bonnes habitudes à adopter pour avoir 100% d’impression 3D réussie sur le LONG TERME ne prennent que 7 minutes par impression.

Préparation d'une pièce sur Simplify3D

La prévisualisation (ici dans Simplify3D) est une étape à ne pas ignorer

Tige Trapézoïdale Impression 3D

Graissage des tiges trapézoïdales sur l’axe Z d’une imprimante 3D

Robot Maintenance

Une maintenance bien rodée pour de bons résultats à LONG TERME

Les connaissances de l’Imprimeur 3D Pro

Enfin, pour pouvoir imprimer n’importe quel matériau avec un taux de réussite à l’impression approchant des 100%, l’Imprimeur 3D Pro doit posséder quelques connaissances supplémentaires.

  • Sur les matériaux d’impression 3D (filaments courants & filaments techniques)
  • Sur la préparation des pièces (pièces complexes, gestion de l’orientation et des supports, la multiextrusion, etc…)
  • Sur les procédés de post-traitement (ajout de propriétés mécaniques, traitements de surface & peintures…)
Bobines de filament

Une multitude de matériaux sont imprimables en 3D. Chacun possède ses propres caractéristiques à l’impression.

Une fois ces connaissances acquises, n’importe qui est à même de pouvoir imprimer en 3D des pièces correspondant à la majorité des besoins mécaniques.

Benoît Jellimann

1 Commentaire

  1. Anchar

    Bonjour je serai intéressé par votre formation de création d’objets de À à Z plus apprendre à régler mon imprimante Artillery X1 version 4

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprends à créer tes propres objets en 3D de A à Z

Pin It on Pinterest

Share This